POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 25 Jan - 12:42


Du tac au tac avec Teklak: "Les joueurs d’Anderlecht sont trop payés"




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




1  -  Ce qui m’a plus étonné, c’est l’attitude des Anderlechtois  . "Face à Charleroi, ils subissaient les événements, sans trouver de réponse. C’est inquiétant. Très souvent, Deschacht et Kara ont été abandonnés par le reste de l’équipe. Le climat interne au club a influencé la prestation du Sporting : on sent que les joueurs sont conditionnés par la pression. C’est également vrai pour Hasi : dans son attitude, dans ses interviews et dans son soulagement, on voit que c’est un coach sous pression. Le contexte est donc tout sauf propice à développer un football serein."


2  -  Ils sont trop dans le confort.  "Pour comprendre ce qui se passe, il faut aussi rappeler la sortie médiatique d’Herman Van Holsbeeck lors du stage hivernal. Il a recadré tout le monde car il en avait marre que tout le monde se plaigne au lieu de faire son job sur le terrain. Mais à Anderlecht, le staff et les joueurs ne sont pas habitués à ce genre de management. Parce qu’ils sont depuis plusieurs années dans leur confort."


3  -  Praet est déjà rassasié.  "On en vient au cœur du problème : sur le terrain, un joueur doit avoir faim. Mais si vous donnez des gros contrats à des jeunes de 16, 17 ou 18 ans juste par crainte qu’ils partent, ils sont rassasiés avant même d’avoir faim ! C’est ce qui est arrivé avec Dennis Praet : il est déjà rassasié… Les joueurs d’Anderlecht sont, en général, trop payés.



Attention, je ne veux pas stigmatiser l’attitude des jeunes, car elle est induite par ces problèmes de gestion. Il faut convaincre les jeunes et les motiver avec des projets plus qu’avec de l’argent."


4  -  Tielemans n’est pas bon car on dénature son jeu.  "Anderlecht fait face à un autre souci, comme beaucoup de clubs : sa post-formation. Chez les jeunes, les Anderlechtois sont habitués à un jeu léché, avec beaucoup de possession de balle. Mais quand ils débarquent en équipe première, tout change ! Ils sont obligés de complètement modifier leur manière de jouer, ce qui rend leur intégration compliquée. Regardez encore la prestation de Youri Tielemans : ce n’est pas normal. Je ne peux pas croire qu’il ait perdu toutes ses qualités.



Mais il est obligé de jouer différemment et cela dénature son jeu. À l’Ajax, l’équipe A joue comme les équipes de jeunes ! Anderlecht a pourtant tout ce qu’il faut : Neerpede, des jeunes talentueux et l’ADN du beau jeu. Mais il manque d’une vision d’ensemble."


5  -  La marge carolo devient très réduite.  "Pour la seconde fois de suite, Charleroi a signé une très bonne prestation mais ne s’est pas montré assez concret. Si on suit les calculs de Mazzù, les  Carolos  devront prendre 16 ou 17 points sur 21 pour aller en playoffs 1."

(Source DH)


avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 25 Jan - 14:18

Quel est le point commun entre Anderlecht, le Club Bruges et le Standard ? En une seule semaine, ils viennent tous d’être battus par Gand, une équipe qu’ils ont toutes les raisons de jalouser. Le champion en titre devient, petit à petit, le principal favori à sa propre succession.


Malgré cela, Hein Vanhaezebrouck a fait deux sorties médiatiques étonnantes cette semaine. Pour râler. La première, c’était mercredi, avant de recevoir Bruges en Coupe : "Benoît Poulain voulait venir à Gand. Mais notre direction a trop traîné et il a rejoint un club qui a été plus rapide sur la balle…" À savoir le Club.

C’est la première fois, depuis son arrivée à Gand il y a un an et demi, que le coach se permettait d’adresser une pique à ses dirigeants. Laver son linge sale en public, c’était un peu maladroit. Et presque injuste envers certains de ses confrères de D1. Que dirait-il s’il était à la place de Besnik Hasi, à qui on a clairement imposé cet été certains joueurs dont il ne voulait pas ? Que dirait-il à la place de Glen De Boeck au RMP, avec un noyau dans lequel les joueurs vraiment attachés au club de Mouscron se comptent sur les doigts d’une main ?

Vendredi dernier, rebelote. Cette fois, Hein Vanhaezebrouck s’attaque au Standard : "Nous avons négocié avec Edmilson et nous en connaissons bien le prix. Le Standard a beaucoup investi durant ce mercato. Je me pose la question : Roland Duchâtelet est-il vraiment parti du Standard ? On entend partout qu’il n’y a plus d’argent dans ce club, mais moi, je ne peux pas croire ça…"

Là encore, on se demande ce qui a poussé l’ Entraîneur de l’Année à tenir un tel discours. C’est vrai qu’il demeure certaines zones d’ombre dans la revente du Standard. Mais en quoi cela le concerne-t-il ? Craignait-il que les Rouches , avec l’arrivée de Valdes, deviennent une vraie menace ? Si c’était le cas, alors le match de ce dimanche a dû le rassurer : Gand reste à ce jour bien meilleur que le Standard. Et les trois buts des Buffalos ont été autant de seaux d’eau glacée sur la tête des optimistes bouillants qui rêvaient déjà de voir les Rouches champions en mai.

On l’a écrit et on le répète : Hein Vanhaezebrouck est un coach avec un vrai projet, dans un football belge qui en manque. Sa pelouse est la plus verte du pays. Il n’a pas besoin d’aller reluquer celle des autres…

(Source DH)
avatar
Lambo
Posteur Espoir
Posteur Espoir

Messages : 3261
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : La Cosa - La T3E3

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par Lambo le Lun 25 Jan - 15:04

Le champion est d'ores et déjà connu, reste plus qu'à désigner les dauphins !

36 36 36
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 25 Jan - 16:25

Lambo a écrit:
Le champion est d'ores et déjà connu, reste plus qu'à désigner les dauphins !

36 36 36
Le premier dauphins est déjà connu c'est Flipper :twisted:

Ok je sors Very Happy
avatar
Lambo
Posteur Espoir
Posteur Espoir

Messages : 3261
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : La Cosa - La T3E3

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par Lambo le Lun 25 Jan - 17:56

david le rouche a écrit:
Lambo a écrit:
Le champion est d'ores et déjà connu, reste plus qu'à désigner les dauphins !

36 36 36
Le premier dauphins est déjà connu c'est Flipper :twisted:

Ok je sors Very Happy

Ciao amigo, à +++ 15
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 25 Jan - 21:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chaque lundi, DH.be jette un regard tactique et impertinent sur la dernière journée de Pro League. Au menu de cette semaine, entre autres : Trossard à la Ronaldo, Peeters à l’anglaise, le RMP à l’attaque et Genk à l’hôpital. 



Le changement: Bob Peeters en souvenir de l’Angleterre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Les îles britanniques et leur football sont loin d’être un lointain souvenir dans l’esprit de Bob Peeters. Ancien attaquant de Milwall, il a conservé des principes anglais dans son jeu alors que son prédécesseur était parfois trop néerlandais. Un style assez proche de celui qu’a développé Saint-Trond ce week-end, basé sur des combinaisons courtes. Ce n’est pas vraiment dans le registre de Bobpke qui a décidé de ne pas faire dans l‘esthétisme pour se sauver. Westerlo, c’est désormais des reconversions rapides, des passes vers l’avant et une approche aussi verticale que possible pour joindre au plus pressé le duo De Ceulaer-Gounongbe.



Les bons élèves: Harbaoui et Trossard

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le buteur est de retour. Harbaoui regoûte à ce pourquoi il est venu au monde : secouer des filets. Et de quelle manière ? Comme d’habitude, en étant plus malin que tout le monde. Un appel, un replacement et le Tunisien se retrouve seul au point de penalty pour pousser le ballon au fond. Il a pourtant passé le plus clair de son temps à courir comme un jeune attaquant de rupture bravant le hors-jeu. Trossard, lui, n’est pas passé loin du but non plus mais, plus que le résultat, c’est le geste qui devait être mis en valeur. Plus caressé que le pied gauche de Michel (RMP), plus à plat que les obus de Dedoncker (RSCA), le coup franc du Louvaniste était digne de la technique de Ronaldo ou de Bale.



Les cancres: Genk et le Standard

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le rendez-vous est pris chez le chirurgien. De légères retouches sont à effectuer sur le patient genkois dont la greffe n’a toujours pas pris. Les sursauts du “Kebano en pointe” ou de la reprise acrobatique de Karelis ne furent que des instantanés, des histoires sans lendemain. Les hommes de Maes n’arrivent pas à tenir une ligne de conduite. Le fond de jeu arrivera, c’est une certitude, mais la date butoir pour les playoffs risque de le devancer. Au petit jeu de qui ennuiera l’autre, le Standard est sorti grand perdant de son duel des équipes en forme. Avec Edmilson en chien de garde de Foket et avec Yatabare pour exploiter l’espace… sur le flanc d’Asare, Ferrera a voulu pousser sur les faiblesses gantoises. La méthode a à peine survécu une mi-temps avant d’être soufflée par Vanhaezebrouck.



La phrase -  De Boeck : “On a mis quelque chose en place mais il faut davantage de joueurs dans les 16 mètres”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le RMP retrouve enfin des couleurs… à l’arrière. La défense est stable, le triangle de l’entrejeu (Hubert-Michel-Marquet) est équilibré maintenant qu’il est au complet. Il ne manque plus qu’une chose : l’efficacité offensive. Glen De Boeck pointait cette faiblesse comme chantier principal de Hurlus qui toussotent devant les cages adverses. Mais bonne nouvelle, les recrues cognent déjà sec à la porte du onze de base. Mulic a fait parler son double mètre et ses longues guiboles pour planter un but alors que Viola a fait parler sa science du foot argentin d’un ciseau frôlant la réussite.



La stat: Mercier, le coup de canon

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ses chiffres sont impressionnants pour une première : 90 minutes, un but et un assist. Résultat final : une victoire 2-1 marquée à 100 % du sceau du Français. Nouveau meneur de jeu de Courtrai, il ne lui a pas fallu 25 minutes pour claquer son premier but et confirmer qu’il était le patron de la rencontre. Vision du jeu, précision des passes, sens du but, talent sur phases arrêtées, les qualités ne manquent pas dans le chef de la nouvelle recrue de Courtrai qui débarque de Boulogne… en D3 française.

(Source DH)
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par david le rouche le Mar 26 Jan - 13:37


Le Standard devait-il s’adapter à La Gantoise ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dominique D’Onofrio et Thomas Chatelle n’ont pas compris les choix du coach.
"Si tu ne t’adaptes pas contre le Gand du moment, tu prends une casquette."
Cette explication de Yannick Ferrera, après la défaite contre les Buffalos, n’a pas convaincu. Nombreux sont les sympathisants du Standard qui n’ont pas compris les choix du coach et qui les lui reprochent. Qu’en pensent les consultants qui ont vu le match ? Nous avons posé trois questions à Dominique D’Onofrio (VOO foot) et Thomas Chatelle (Proximus 11).

1) Fallait-il changer le onze de base ?


Th. Ch. : "Non. Santini avait inscrit un doublé à Lokeren. L’apport de Boschilia était aussi bénéfique. Là, Trebel était moins bien, Yatabaré n’était pas dans son élément, Edmilson défendait plus qu’autre chose. Yannick Ferrera s’est privé de ses qualités."


D. D. : "Je ne l’aurais pas fait. Mais Ferrera avait sans doute ses raisons de modifier son onze de base. Il vit au quotidien avec son groupe et si cela avait fonctionné, on aurait crié au génie. Les choix d’un coach sont toujours sujets à discussions."

2) Fallait-il s’adapter à La Gantoise ?


Th. Ch. : "Je pense que le Standard avait plus à perdre qu’à gagner en s’adaptant. Si tu t’adaptes et que tu perds, tu perds tout : les points, ta philosophie de jeu… Pour vaincre Gand, il faut y aller avec tes propres idées. Surtout à domicile. Ferrera a voulu calquer son système sur celui de Gand, mais il n’avait pas les moyens de le faire : Edmilson n’a tenu que 40 minutes face à Foket, Trebel n’a tenu qu’une mi-temps dans l’entrejeu avant d’être noyé défensivement. Gand s’est contenté d’attendre avant d’enfoncer son adversaire."


D. D. : "Personnellement, je ne me suis jamais adapté à l’adversaire. Je ne l’aurais pas fait non plus dimanche. Quand vous jouez à Sclessin, c’est à votre adversaire à s’adapter à vous. Même si je considère Gand comme la meilleure équipe du pays, il fallait la bousculer davantage."

3) Yannick Ferrera a-t-il perdu le match ?


Th. Ch. : "Les responsabilités sont toujours partagées. Le coach choisit la tactique, mais les joueurs sont sur le terrain. Je suis d’accord avec Ferrera quand il dit que plusieurs joueurs n’ont pas eu la réaction qu’il fallait."


D. D. : "Je suppose que les joueurs ont respecté les consignes de leur coach. Les joueurs étaient trop conditionnés par la tactique mise en place qui, à mes yeux, était un peu trop frileuse. Certains ont plus passé leur temps à défendre qu’à attaquer. Comme Edmilson Jr. On n’a pas vu Trebel, Dossevi ou encore Emond. Les joueurs semblaient trop penser à la tactique mise en place par leur T1 ."

(Source DH)

Contenu sponsorisé

Re: Le débrief tactique de la 23e journée de Pro League

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:17