POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 24e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 24e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 1 Fév - 11:29

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





La mentalité au RSCA , la non-titularisation d'Ezekiel, la première de Valdes, les critiques d’Emilio Ferrera... Découvrez l'analyse de notre spécialiste.


1 - “C’est la mentalité qui fait le plus peur à Proto et Deschacht” “Il y a eu un effet Vanden Stock. Le coup de gueule n’a pas été inutile. Ils ont montré de l’envie de l’engagement. Ce n’est pas suffisant pour Anderlecht mais c’est un minimum. On ne pourra pas leur reprocher de ne pas s’être serré les coudes. C’est d’ailleurs la mentalité qui fait le plus peur à des gars comme Proto et Deschacht.



Tu sens que la pression est là sur le coach, que l’environnement est lourd à Anderlecht pour le moment. Ils gagnent en étant cyniques mais cela ne fonctionnera pas tout le temps. Il faut du fond de jeu. OK, Hasi aurait dû mettre ça en place plus tôt mais là il doit gérer les problèmes Vanden Borre et Ezekiel. Quand je vois Proto soutenir son coach, ce n’est pas du cinéma. Il défend l’homme, pas le T1 . Le cas Vanden Borre les rapproche car ils sont d’accord sur le fond du problème et ne sont pas spécialement pour un retour.



Je pense que Proto a été touché par ce qui a été dit. Mais pourquoi Van Holsbeeck a-t-il fait cette sortie sur Vanden Borre ? Car Hasi l’a ennuyé avec le cas Ezekiel et il a du mal à le digérer.”


2 - “Pourquoi pas Ezekiel sur ce terrain ?” 
“Le synthétique ne permet pas de jouer normalement. Heureusement, Anderlecht possède des petits formats qui savent s’y débrouiller avec leur centre de gravité bas. Le RSCA a pris directement Saint-Trond à la gorge avec un Lukebakio presque en second attaquant.



Je n’ai pas compris le fait d’avoir laissé Djuricic après la pause. Il était cramé et n’avait plus de jus pour revenir. Tielemans et Defour étaient souvent en situation de 2 contre 3 et Anderlecht n’est pas ressorti de son camp après la pause. Hasi aurait dû être patient avant de sortir Praet. Même s’il n’était pas bien, il avait de l’énergie.



Je me demande aussi pourquoi Ezekiel n’a pas joué. Même si la montée de Sylla est payante, elle n’est pas logique. Face à deux grands défenseurs sur synthétique sa vitesse aurait pu faire mal.”


3 - “Valdés est bon mais Hubert a fait la même chose contre Genk

“Valdés a très bien géré sa rencontre et surtout ses deux premiers face à face. Il sort vite mais reste longtemps debout pour n’offrir aucune possibilité à l’attaquant. Le troisième est plus simple à avoir. Il transpire l’expérience mais aussi l’humilité.



Ce côté-là m’a beaucoup plu. Il était déjà en mode Pro League. Mais n’oublions pas que, des arrêts pareils, Hubert en avait fait contre Genk en Coupe. Et ils étaient plus compliqués.”



4 - Complètement d’accord avec les critiques d’Emilio Ferrera

“Le coach d’OHL a dit que le Standard n’avait pas marqué sur des phases construites et il a totalement raison. Mais ce n’est pas la faute de Yannick Ferrera si les défenseurs d’OHL ont fait des bourdes provoquées par les Rouches. Ils ont donné le bâton pour se faire taper !



Mais je lui donne surtout raison sur la seconde période car le Standard avait de la place mais n’a jamais contré. Les Rouches se sont bien mieux adaptés d’entrée de jeu au terrain lourd et gras. Ils n’ont pas hésité à sauter une ligne, à utiliser de longs ballons.



Emilio Ferrera n’a pas fait ça car ce n’est pas face au Standard qu’il doit se sauver mais par la suite. Et ça passera par des habitudes de jeu qui ne devaient pas être bouleversées. Il manquait toutefois un lien nommé Bostock dans le jeu d’OHL car personne ne sait relancer comme lui dans cette équipe. C’est aussi une différence : au Standard, un bon relanceur peut atterrir dans le noyau C. À Louvain, il en manque.



OHL a trouvé la faiblesse du Standard après la mi-temps : le dos du duo Trebel-Enoh. Remacle et Trossard ont quitté la ligne de touche pour venir jouer dans l’intervalle. On a senti que l’entrejeu du Standard n’est pas le même sans Yatabare. Enoh presse moins verticalement et pour tout est plus difficile pour les reconversions offensives. Le départ de Yatabare est une perte pour le style Standard.”

(Source DH)

avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 24e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 1 Fév - 20:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Chaque lundi, DH.be jette un regard tactique et impertinent sur la dernière journée de Pro League. Au menu de cette semaine, entre autres : les défenseurs marquent, Malines ne sait pas s’exporter, Deaux et Schoofs déjà à la sauce Vanhaezebrouck

LE CHANGEMENT: Le nouvel entrejeu de La Gantoise



Renato Neto absent, Lucas Deaux a dû prendre sa place aux côtés de Sven Kums. Le Français galère encore à se fondre dans le moule gantois. Il n’est pas Renato Neto mais doit apprendre à le copier, à imiter ses mouvements, à calquer ses habitudes sur les siennes. Et le Brésilien est du genre à aimer s’infiltrer et pointer le bout de son nez dans le rectangle adverse. 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Deaux ne l’a fait qu’à une seule reprise avant la pause : sur le premier but gantois. Soit beaucoup trop tard pour vraiment apporter face à une défense basse. Rob Schoofs, qui a pris sa place, l’a compris. En un décalage dans l’espace et une déviation du talon, il amenait le but de la victoire. Le nouveau Sven Kums serait-il même complémentaire avec son mentor ?


LA STAT':  Malines est la pire équipe à l’extérieur



Depuis qu’Aleksandar Jankovic est à la tête du club malinois, le beau jeu est le style maison. Mais à force de trop jouer, les baffes risquent de s’enchaîner. La rencontre face à Charleroi en est une nouvelle preuve. Incapables de fermer la boutique, les Malinwas ont continué à pousser pour finalement se prendre plusieurs contres droit dans le visage. Un comble quand on mène au score.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] De là, les statistiques ne sont pas étonnantes : 28 buts concédés à l’extérieur (pire équipe avec Westerlo), une différence négative de 14 buts (pire équipe) et seulement cinq unités prises hors de ses installations (pire équipe). Malines est vraiment la pire équipe de Belgique à l’extérieur.


LA PHRASE: Preud’homme : “Leur foot est simple, ils balancent devant”


Lokeren est presque sauvé mais Lokeren n’est pas à l’abri de tout quolibet. Michel Preud’homme ne s’est d’ailleurs pas gêné à découper Georges Leekens à l’interview : “Leur foot est simple, ils balancent devant et se battent sur les seconds ballons. Parfois, il retombe mal et ils en profitent.” 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le résumé est sévère mais trahi une certaine vérité quant au jeu cynique prôné par Long Couteau. Avec un Hamdi Harbaoui et ses muscles tout devant et quelques joueurs de talent autour, pas besoin de construire de l’arrière pour engranger des résultats. Malheureusement pour les yeux, c’est une formule qui fonctionne en Belgique.


LES BONS ÉLÈVES: Dalsgaard et les défenseurs buteurs de Genk


Arrivé sur la pointe des pieds, Henrik Dalsgaard se charge de tout à Zulte Waregem. En trois matches, le latéral droit s’est chargé d’un assist et de deux buts. Des stats d’attaquant de pointe. Il en a d’ailleurs les gestes : crochet du droit, frappe du gauche à ras de sol.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Du Arjen Robben… ou presque. Question défense qui marque, Genk fait également partie du gratin. Christian Kabasele est l’auteur des deux derniers buts genkois. Avec le Liégeois et Sébastien Dewaest dans le rectangle, les défenses tremblent.


LES CANCRES: Les gardiens qui se couchent trop tôt


La mode des gardiens qui foncent au plus vite dans les pieds de l’attaquant ? C’est so 2000 ! La mode a bien évolué depuis lors et tous les spécialistes disent qu’il faut “rester debout le plus longtemps.” Victor Valdes l’a compris. Le reste de la vieille école de la Pro League un peu moins. Rudy Riou et Jean-François Gillet se sont rués en s’allongeant sur tout leur flanc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Boschilla et Benavente n’en demandaient pas tant. Une pichenette dans un fauteuil et tout était réglé. Dans un cadre aussi risible que triste, Didier Ovono a réinventé l’arrêt. Avec le portier ostendais, une frappe anodine devient parfois une occasion de but. Surtout quand il décide de ne plus se servir de ses mains sur sa ligne. S’il n’a pas encaissé sur le moment, ce fut le cas quelques secondes plus tard, des suites du corner qu’il avait provoqué.

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 23:21