POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 26e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 26e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 15 Fév - 12:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Notre consultant Alex Teklak revient sur la 26ème journée de Pro League. Et comme d'habitude, c'est du tac au tac avec Teklak !


1. “Le Standard avait pourtant de la place dans l’axe” “Le premier gros problème était que la seule manière d’attaquer du Standard était de changer de côté avec des transversales via les pattes de Milos Kosanovic et de Corentin Fiore mais elles n’ont été que peu utilisées. Cela permet pourtant d’appuyer sur le côté faible de l’équipe adverse. Puis, leurs centres étaient trop peu précis. Je n’ai, par ailleurs, vu qu’un seul contre bien mené de leur part. Pour le reste, ils ont vraiment tout mal exploité. Mais ce qui m’a le plus choqué est la manière dont ils demandent le ballon : dans les pieds. Je ne comprends pas comment c’est possible. 


Vu la position haute des latéraux du Standard, les médians de Westerlo s’étirent et laissent de la place à des infiltreurs. S’ils plongent dans l’espace qui se crée dans l’intervalle entre l’entrejeu et la défense, ils forcent la ligne défensive à reculer. Des boulevards se créent donc et les gars peuvent prendre l’espace et foncer vers le but. C’est ce que devait faire Benjamin Tetteh mais ses lignes de courses n’étaient pas bonnes. Il ne faut pas le blâmer lui car c’est un travail global au niveau de l’animation.”


2. “Scholz aurait dû redescendre comme un libero” “Sur le premier but, le bloc est trop haut et trop peu attentif. Même si la phase est anodine, elle reste dangereuse. Benji De Ceulaer plonge bien dans l’espace et Mitch Apau est vraiment précis. Le problème est que Milos Kosanovic est sur Frédéric Gounongbe mais Alexander Scholz n’est pas assez attentif. Il doit reculer quand il voit l’attaquant partir dans l’espace.


Oui, l’alignement est important mais il faut parfois s’en détacher. C’est une question de feeling défensif. Il doit reculer de 10 mètres pour redescendre comme libero. Sur le second but, Milos Kosanovic doit dégager en tribune et pas tenter de relancer proprement. Car ça laisse le temps à Gounongbe de le déstabiliser et de le pousser sur l’extérieur. Cela permet à l’attaquant de jouer la faute et de provoquer un penalty que je trouve très léger.”


3. “Boussoufa tout en humilité” “La montée au jeu de Mbark Boussoufa n’était pas prévue. J’ai analysé son jeu de position. Il est monté à la place habituellement occupée par Danijel Milicevic, à droite donc, alors qu’il préfère jouer à gauche. Il cherchait vraiment à s’en tenir aux principes de jeu mais son naturel faisait qu’il revenait souvent combiner à gauche avec Brecht Dejaegere et ça fonctionnait bien. C’était pourtant difficile d’appliquer les mouvements si spécifiques à ce système vu que le RMP jouait bas et refusait le ballon. Ce sont les conditions les plus compliquées.


En seconde période, il a été mis à gauche avec Thomas Matton complètement sur le flanc. Bouss a joué à la fois avec les triangles mais aussi en étant proche de Laurent Depoitre. Il doit encore apprend où se positionner car tout est une question d’espace libre et d’espace libéré chez Hein Vanhaezebrouck. C’est la base mais ça ne vient pas en une semaine. J’ai toutefois senti une grosse humilité de la part du Marocain.


Autre chose, le coach s’est remis en question après Bruges et la montée de Coulibaly aux côtés de Depoitre en est la preuve. Ça ne rentrait pas et il a osé le power football. Résultat : deux buts quand l’ancien Carolo est sur la pelouse”

4. “Refaelov a été magnifique entre les lignes” “Ostende avait décidé d’attendre Bruges et supputer une désorganisation d’un adversaire qui aurait voulu être trop offensif. Mais les Blauw en Zwart ne se sont pas désorganisés une seconde. Ils étaient prudents mais étaient toujours efficaces quand ils montaient. Ils ont marqué sur deux attaques posées dont une lorsqu’Ostende était dominant, en partie grâce au vent.


Le jeu entre les lignes de José Izquierdo et de Hans Vanaken a fait mal mais c’est surtout Lior Refaelov qui a été sublime dans l’intervalle. Il a fait très mal. D’ailleurs les flancs brugeois ont parfaitement bloqué les contres des Ostendais qui sont pourtant leur spécialité. Les Ostendais s’appuyaient sur de longs ballons vers Joseph Akpala mais qui était trop esseulé malgré Kevin Vandendriessche à ses côtés.


Fernando Canesin et Knowledge Musona ont parfois tenté de jouer dans l’intervalle mais c’était peu. Puis, Timmy Simons a bien coupé leurs passes et leurs lignes de course. C’était vraiment étonnant de la part d’un Ostende qui sait pourtant jouer au ballon.”

(Source DH)
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 26e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 15 Fév - 13:00

Et ben voilà ! Le Standard a été battu face à la grande équipe de Westerlo ! Très franchement, on n’aurait pas cru possible que les Rouches signent un zéro sur six face à Saint-Trond et en Campine. Mais ils l’ont fait.


Cette équipe, parfois capable du meilleur, a montré le pire pour la deuxième fois en huit jours. Les chiffres sont effrayants : cette saison, les Rouches ont subi autant de défaites (12) que Westerlo ! Et la pression monte sur Yannick Ferrera, qui n’a pris que 45 % des points (27 sur 60).

Ce que personne ne sait, c’est que le Standard chasse secrètement un record. Dans le vestiaire, tout le monde en parle ! Il peut entrer dans les annales, en devenant la première équipe à s’incliner… quatre fois lors de la même saison face à Westerlo. Du jamais vu !

Car c’est bien vers cela qu’on se dirige : après les résultats de ce week-end, le Standard a désormais bien plus de chances de se retrouver en playoffs 2 que dans le Top 6. Et les homme de Bob Peeters, qui ont montré une grinta dont les Liégeois feraient bien de s’inspirer, ont fait un joli pas vers le maintien.

Plutôt que de défier Gand, Bruges et Anderlecht, les Rouches vont pouvoir faire rêver Sclessin avec une nouvelle revanche contre Westerlo. Dans vingt ans, Victor Valdés pourra - bien évidemment - raconter ça à ses petits-enfants…

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 11:38