POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Comment Radja Nainggolan est devenu indispensable

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Comment Radja Nainggolan est devenu indispensable

Message par david le rouche le Lun 12 Oct - 13:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Romain est la révélation de cette campagne et il semble enfin sur la même longueur d’onde que Wilmots.
La montée en puissance du médian romain est l’un des principaux points positifs de cette campagne de qualification. Dès son premier match à enjeu, face à Andorre (6-0), le ninja des Diables a épaté par sa capacité à accélérer le jeu, ainsi que la précision de son jeu long.
En Bosnie (1-1), il a connu certains moments plus compliqués dans le match, mais il n’a jamais baissé les bras et il a marqué un but très important, avec l’aide du portier bosnien. En novembre, lors d’un amical contre l’Islande (3-1) et face au pays de Galles (0-0), Nainggolan est de manière surprenante resté sur le banc. Pas une seule minute de jeu. Marc Wilmots a ainsi voulu sanctionner le joueur pour un petit incident dont la nature n’est jamais sortie du vestiaire.
On sait que Nainggolan est plutôt… franc : il dit ce qu’il pense, quitte à choquer, et longtemps, les relations n’ont pas semblé bonnes entre le sélectionneur et lui. Mais cet incident a été le dernier : dès mars et le déplacement en Israël, Nainggolan a retrouvé sa place de titulaire, qu’il n’a plus jamais quittée.
La suite de sa campagne a été très convaincante, à un couac près : le cadeau offert à Gareth Bale à Cardiff (1-0). Mais le joueur a été soutenu par le groupe et par Wilmots et cela n’a pas affecté ses prestations suivantes. Aujourd’hui, le gladiateur de Rome est devenu tellement important que sa titularisation ne fait même plus du tout débat.
La semaine dernière , quand Marc Wilmots a annoncé que De Bruyne jouerait en numéro dix, on savait qu’un médian du triangle habituel serait sacrifié. Sans doute Fellaini. Voire Witsel, selon certains. Mais personne n’a songé une seconde à laisser Nainggolan sur le carreau. Il ne mériterait pas ça. Et à l’Euro, dans les grands rendez-vous, les Diables auront bien besoin de son volume de jeu et de sa grinta.

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 23:11