POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Edito: et si le Standard retirait sa plainte ?

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Edito: et si le Standard retirait sa plainte ?

Message par david le rouche le Lun 9 Nov - 14:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un édito de Benoît Delhauteur.
On avait rêvé d’un Clasico sans haine, sans débordement. On l’a eu ! Et c’est bien la première chose à retenir de ce Clasico : oui, le Standard et Anderlecht sont encore capables de nous offrir un vrai match de football. Avec forcément quelques tensions mais surtout du football. Et un panel très large d’émotions allant d’une tristesse profonde à la plus grande explosion de joie.

La peine, on l’a eue en assistant à la prestation de Matias Suarez. L’ancien Soulier d’Or inspire de la pitié - et on utilise ce terme sans être péjoratif. On se sent triste pour lui.
La galère, Jonathan Legear en connaît bien, lui aussi, la signification. Il vient de traverser une période très difficile, avec la fameuse affaire qui a fait tant de bruit, suite aux propos de Bruno Venanzi début septembre. Legear vient d’en sortir de la plus belle des manières : avec un but décisif dans un Clasico ! Très franchement, si un joueur méritait de marquer dans ce match, c’était lui. Après tous les soupçons qui ont pesé sur ses épaules, Legear a dû se dire que les dieux du football devaient exister.

La façon dont il a célébré ce but si important a d’ailleurs été très significative. Il s’est notamment dirigé vers une caméra pour dire clairement : "C’est pour ma famille." C’est dire à quel point toutes ces rumeurs ont dû faire mal à ses proches.

Le fait qu’il ait ensuite pris Ferrera dans ses bras était encore plus révélateur. L’entraîneur du Standard a très bien fait de ne jamais se laisser influencer par le contexte extra-sportif très particulier. Il a donné une chance à Jonathan Legear, ce qui constituait aussi un vrai message envers sa direction.

Maintenant, que doit faire le Standard ? Continuer à entretenir des soupçons voilés sur un joueur qui vient de lui offrir un Clasico ? Bien sûr que non. Il faut aller de l’avant. La chose la plus maline à faire, pour ses dirigeants, serait sans doute de… retirer la fameuse plainte contre X. Ou, au moins, d’affirmer publiquement son soutien envers Jonathan Legear. Comme ça, on pourra enfin oublier cette sombre histoire, qui ne mènera pas à grand-chose de toute façon…

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 22:25