POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


AMICAL: Belgique / Italie.(13/11/15)

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: AMICAL: Belgique / Italie.(13/11/15)

Message par david le rouche le Sam 14 Nov - 17:02

Notre consultant Alex Teklak revient sur la victoire belge face aux Italiens vendredi soir (3-1). Un De Bruyne rayonnant, des Diables qui ont saisi leur chance, d'autres plus décevants... Comme chaque fois, c'est du tac au tac avec Teklak.


1 “La liberté de De Bruyne a été bénéfique. Le milieu de terrain italien a d’abord commencé à causer plusieurs problèmes aux Diables. Offensivement d’abord, le positionnement d’Eder, très complémentaire de Pellè, a eu pour conséquences d’empêcher Witsel et Nainggolan de se situer, ce qui a déséquilibré les Diables. Défensivement ensuite, l’entrejeu italien a servi de point d’équilibre au dispositif de la Squadra . Les lignes étaient très resserrées en première mi-temps, ce qui a obligé Kevin De Bruyne à décrocher très bas parce qu’il ne trouvait tout simplement pas d’espace et, si bas, il se marchait aussi sur les pieds avec Radja Nainggolan. En deuxième période, les deux hommes se sont mieux situés dans l’espace. En descendant mais aussi en naviguant sur toute la largeur, De Bruyne a retrouvé une liberté qui a été bénéfique. Le bloc italien a perdu en étanchéité et s’est ouvert au fil du match. L’efficacité de De Bruyne ne doit surtout pas être minimisée. Il brille par ses prises de décisions excellentes, que ce soit sur phases arrêtées ou dans le jeu. Clairement, il a pris les clefs. Il a pris ses responsabilités. Lui qui n’a jamais caché que son poste de prédilection se trouvait dans l’axe a tout fait pour s’y installer dans la durée…”


2 “Il faut en profiter ! Les deux premiers buts des Diables sont d’abord liés à des erreurs individuelles de joueurs qui sont souvent présentés – et à juste titre – comme les garants de solidité défensive italienne. Sur celui de Vertonghen, il y a une mésentente entre Buffon et Chiellini qui amène le corner. Sur le second, Bonucci se manque totalement. Le grand mérite des Diables a été de capitaliser sur ses erreurs. Le haut niveau ne pardonne rien et encore fallait-il punir ces deux actions. Les Diables l’ont fait…”


3 “Mignolet, Carrasco et Batshuayi ont marqué des points . Il faut mettre en avant la performance de Simon Mignolet. Il a été énorme. Vraiment. Alors que le contexte en sélection n’est pas idéal pour lui. Mais il a sorti deux parades extraordinaires qui prouvent aussi toute sa qualité derrière une défense qui a tout de même concédé beaucoup trop d’occasions. Yannick Carrasco m’a aussi beaucoup plu, surtout en seconde période. Quand les lignes se sont étirées, il a fait la différence au moment où les Diables ont pris le dessus physiquement. Qu’il émerge à ce moment est révélateur de ses progrès au niveau athlétique. Il prouve qu’il a digéré la charge de travail de Simeone et les Diables vont en profiter. Batshuayi, par son insouciance, sa fraîcheur a aussi marqué des points. Sa mobilité est aussi un atout.”


4 “ Défensivement, des lacunes. La paire Eder-Pellè a posé des soucis à Witsel et Nainggolan mais aussi à la charnière centrale : c’est une question de positionnement et de transmission du marquage. Eder joue parfaitement entre les lignes et la défense centrale ne savait pas si elle devait le suivre ou laisser le milieu s’en occuper. Cela a causé un déséquilibre à ce niveau et dans les couloirs, les latéraux ont aussi souffert parce que les Italiens ont beaucoup utilisé les diagonales, une spécialité de Conte, pour plonger dans le dos de Cavanda mais aussi de Vertonghen qui a souffert face à un tel profil.”

(Source DH)
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: AMICAL: Belgique / Italie.(13/11/15)

Message par david le rouche le Sam 14 Nov - 19:14

Kevin De Bruyne a confirmé son excellente forme en club avec un but et un assist.


Une passe décisive puis un but : Kevin De Bruyne a été le meilleur homme sur le terrain vendredi. Comme à Manchester, son importance ne fait que croître en équipe nationale. Il reste pourtant le Diable le plus calme après un match. Comme si tout cela était normal…

Kevin, racontez-nous d’abord ce but avec une reprise étonnante.
"Je dois vite réagir et je la reprends comme je peux. Je réagis plus vite que les autres joueurs apparemment (sourire) . Mais c’est là que je voulais la mettre."

Et avant cela, il y avait eu le corner pour Vertonghen.
"On m’a parfois reproché de mal donner les phases arrêtées mais j’essaie de faire de mon mieux. Pour l’instant, ça marche pas mal."

La première mi-temps belge ne fut pas très emballante. Comme l’expliquez-vous ?
"Il ne faut pas oublier la qualité de l’adversaire, hein ! On avait quand même le match sous contrôle, même sans avoir beaucoup d’occasions."

Et pourquoi avoir su accélérer après la pause ?
"Simplement parce qu’on a mieux joué encore. Il y avait quelques nouveaux dans le onze de base et il a fallu un peu de temps pour s’adapter. C’est pour ça aussi qu’on était plus fort en deuxième mi-temps."

Vous avez pensé quoi des nouveaux ?
"On a vingt-cinq joueurs prêts à jouer et encore quelques blessés. Franchement, ils sont tous bons. C’est très dur pour le coach de choisir."

L’efficacité était là cette fois. C’est bon signe pour l’ Euro, non ?
"Oui mais ne tirons pas non plus trop d’enseignements d’un match amical. L’adversaire était fort mais ça restait une rencontre pour du beurre."

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 11:41