POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 16e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 16e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 23 Nov - 11:14


Du tac au tac avec Teklak: “Un Standard cohérent vu ses soucis en reconversion”



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



1 - “Une première mi-temps entre un Courtrai qui ne peut pas et un Standard qui ne veut pas” “Même à domicile, il y a une prudence dans le jeu de Ferrera. Il savait qu’en face, il avait un Courtrai bien organisé qui est toujours capable de faire mal et de trouver la faille à un moment donné mais qui ne sait pas faire le jeu. D’un côté une équipe ne pouvait pas, de l’autre une autre ne voulait pas. Ça donne une première mi-temps soporifique mais qui laisse de la place à l’analyse. Pour battre Courtrai, il faut aller chercher le ballon très haut, dans leur moitié de terrain. Le Standard est capable de le faire mais cette équipe ne peut pas le faire vu ses soucis en reconversion. Je suis certain que Yannick Ferrera a pensé à ce manque d’équilibre en refusant de jouer haut. Il a été cohérent à ce niveau-là et ne voulant pas ouvrir les lignes. J’ai vu le triangle médian des Rouches s’effilocher au fur et à mesure du match. Enoh devait se démultiplier. En possession, le triangle était bloqué par la prise en homme contre homme de Courtrai. Même de derrière, il était impossible de construire car Teixeira n’en est pas capable et Courtrai a bien bloqué Arslanagic. Les ailiers ont, eux, manqué de mouvement sans ballon. Le ballon arrivait quand ils étaient à l’arrêt et ils décrochaient trop. Tetteh était complètement isolé devant. On lui balançait des ballons et il devait se débrouiller seul. Pour bouger un bloc, il faut des courses sans ballon et des infiltrations de la deuxième ligne. Il n’y avait pas de solution dans la verticalité. Puis, mettre de Sart si haut dans le jeu, je le répète, c’est inutile. Le gamin est sorti frustré et je me demande ce qui doit se passer dans sa tête.”


2 -  “On voit que la défense du Standard apprend à s’aligner” “La montée au jeu de Badibanga à gauche a engendré beaucoup de bonnes choses. Dossevi, replacé dans l’axe, a fait une grosse différence. La prise homme contre homme de l’entrejeu de Courtrai a été perturbée car Dossevi venait souvent à gauche et très près de Tetteh. De Mets devait alors dézoner pour le suivre et ça ouvrait complètement l’axe. Trebel en a profité mais n’a pas fait les bons choix. Ce changement a fait passer Legear du côté gauche au côté droit. Il y est bien plus à l’aise car c’est un pur ailier, un gars qui colle à sa ligne. Il y avait un bien meilleur équilibre en possession. En prenant son but, j’ai cru que le Standard n’allait pas se relever mais ils ont bien réagi. Il est toutefois impossible de ne pas souligner les erreurs à la base de ce but. Van Damme s’aligne, comme demandé par Ferrera, sur les stoppers mais oublie de regarder derrière lui. Marusic l’a surpris en plongeant depuis son dos vers l’axe. Il n’est pas hors-jeu car Goreux couvre en décidant d’offrir de la profondeur à Courtrai pour ensuite bloquer l’offensive. Les deux latéraux avaient décidé de défendre différemment sur la phase. Je ne les fustige pas car c’est un problème collectif. Cette défense est en train d’apprendre comment s’aligner.”


3 -  “Bruges retrouve son essence” “J’ai vu une action de grande classe côté droit à Bruges. Une action qui me fait dire que Bruges est en train de retrouver son essence. Ils ont réutilisé leurs triangles avec les montées de Meunier qui trouve du soutien en Gedoz, Vazquez et Vossen. C’est toujours plus facile quand tu as des gars qui s’entendent bien devant. Les latinos se comprennent bien, Refaelov a un peu d’Amérique du sud en lui et Vossen bouge bien devant. Même dans les petits espaces, ils font la différence. Le fait que Bruges n’ait plus encaissé depuis 5 matches coïncide avec le retour en forme de ses joueurs offensifs. Devant, un équilibre semble avoir été trouvé. Jelle Vossen ne marquait pas mais travaillait beaucoup. Il offre plus de possibilités devant grâce à ses mouvements. Preud’homme a juste dû recadrer Izquierdo et Gedoz au sujet de leur replacement. Devant, les Brugeois ont beaucoup galvaudé. Contre Zulte Waregem, ça passe, mais jeudi, face à Naples, ça ne sera pas pareil. Il faut toutefois avouer qu’ils auraient mérité deux penalties. Celui sur Ruud Vormer est on ne peut plus clair, celui sur Victor Vazquez l’est tout autant mais sa manière de tomber est vraiment trop théâtrale.”


4 -  “Vormer a un don pour lire les mouvements d’un attaquant” “Le premier but vient d’une infiltration de Ruud Vormer. Sa première du match. Il a vraiment une qualité, même un don, pour lire les mouvements d’un attaquant. C’est sa plus grande force tant il est bon dans son timing. Avec l’axe qui s’ouvre lorsque Jelle Vossen force les défenseurs à dézoner, le Néerlandais peut en profiter. Même sur de longues courses, il a le timing juste. Il n’est pas le plus virevoltant mais sait masquer ses défauts. Pour un retour, il a fait un match avec du contenu.”


5 -  “Carton jaune pour Francky Dury” L’interview d’après-match de Francky Dury n’était pas ce à quoi il nous a habitués. Il s’est brusqué, n’a pas voulu répondre aux questions. Dire qu’il faut être dur sur le terrain et pas à l’interview en visant Leye et Lepoint m’a surpris. Leur rôle est de recadrer les jeunes. Je pense que les matches contre Bruges restent spéciaux pour lui après son flirt avec les Blauw en Zwart à l’époque. Côté foot, j’ai vu beaucoup de ballons passer au dessus de la tête de Kaya. Et quand il n’a pas le ballon, il s’éteint. La montée de Thiam et le replacement de Kaya un cran plus bas fut positif mais Zulte a pris trop de risques. Ils méritaient de prendre une valise tant Bruges a eu des occasions.”

(Source DH)

avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 16e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 23 Nov - 19:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La DH jette un regard tactique et impertinent sur la dernière journée de Pro League. Au menu de cette semaine, entre autres : les coups francs rapides, le laxisme face à Vazquez et Courtrai, équipe la plus ennuyante de D1.


Le changement: Canesin comme latéral droit


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Les changements payants de Waasland-Beveren (la montée de M’Sila qui marque le but victorieux) et de Malines (Van Damme qui fait 2-1) ont été éclipsés par le choix d’Yves Vanderhaeghe de poster Fernando Canesin, pourtant son grand atout devant, en tant que latéral droit. Faute de mieux, le mentor ostendais a pensé que son technicien pourrait faire la différence sur le côté droit avec un David Ronzenhal dézonant un peu pour combler les manquements du Brésilien défensivement. Un pari osé mais qui n’a pas porté ses fruits. Pourtant bien aidé par les courses de Michiel Jonckheere, Canesin s’est fait manger au long de la partie. Le duo Claes-Hanni a vite compris qu’il faudrait passer via son flanc. Une perte de balle évidente puis un manque de repli défensif sont à mettre à son actif. Sur le deuxième pion malinwa, il est à la rue. Supposé se trouver dans le rectangle sur l’action malinoise, il se balade deux mètres en dehors de la boîte.


La phrase: Lepoint:
“C’était un match d’entraînement pour Bruges”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] La base quand on joue face aux artistes à la sauce latino du Club Bruges est de défendre un peu correctement. On ne parle pas là d’un marquage à la culotte digne des Héros du gazon mais le minimum syndical est de ne pas laisser les ténors blauw en zwart se promener dans l’axe de l’entrejeu en toute impunité. Victor Vazquez marchait tellement doucement que le duo Aneke-Jorgensen ne savait plus où il se trouvait sur le terrain. Et quand il décidait de pousser une pointe sur un flanc, c’est tout le mécanisme de compensation défensif qui était mis à mal, laissant un boulevard à la mobylette néerlandaise, Ruud Vormer. Si cette rencontre était “un match d’entraînement pour Bruges” c’est parce que le Club a bien été aidé par une triste équipe de Zulte Waregem.


Les bons élèves: Kums et son coup de patte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Sven Kums aura bientôt sa place réservée dans notre débrief. En plus d’un coup franc direct du côté du gardien, le capitaine gantois a donné un assist à son image : plein d’intelligence. Brecht Dejaegere au sol, Kums voit l’appel de Kalifa Coulibaly dans l’espace et surtout le boulevard axial laissé par la défense de Westerlo. À peine le temps de déposer le ballon qu’il est déjà dans les pattes du longiligne attaquant malien. Le tout après quatre minutes de jeu. Eh oui, le maestro gantois ne laisse plus de place à l’échauffement. Moins de 24 heures plus tard, Cesc Fabregas (et un joueur d’OHL) l’imitait en offrant le but de la victoire à Diego Costa via un coup franc rapide. Quand les grands esprits se rencontrent...


Les cancres: Westerlo et ses contres


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Travailler les lignes de course et les appels est une des bases du coaching footballistique. Une base qui a soit été oubliée lors des séances de Harm Van Veldhoven ou qui n’a toujours pas été comprise par ses joueurs (ce qui semble étonnant vu qu’ils travaillent ensemble depuis plusieurs mois). La seule occasion des Campinois à Gand témoignait de leur désarroi offensif. Partis en contre à trois contre deux, aucun des deux avants n’a, ne fut-ce qu’une seconde, pensé couper dans le dos des défenseurs pour créer le déséquilibre ou se retrouver dans une situation de frappe plein axe. À la place, ils sont restés figés dans une position latérale. Frédéric Gounongbe a reçu le ballon mais n’a pu cadrer. Ça résume tout.


La stat: Boring Courtrai

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] À côté de Courtrai, le Boring Arsenal de l’époque avait un jeu léché et spectaculaire. Regarder Courtrai jouer cette année signifie voir moins de 2 buts par match (15 buts pour, 13 contres en 16 matches). Elle est la seule équipe de Pro League sous cette barre symbolique de l’ennui. En comparaison, les suiveurs de Zulte Waregem ont vu 56 buts lors des rencontres de leur équipe. Soit deux fois plus que les Courtraisiens. Conscient des faiblesses de son équipe, Johan Walem a décidé de prôner l’organisation plutôt que le spectacle. Les chiffres lui donnent raison, le football un peu moins.

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 22:34