POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 17e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 17e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 30 Nov - 13:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Notre consultant revient sur la 17e journée de Pro League. Il y est question d'un bon Bruges et d'un Standard en progrès malgré un entraîneur et des joueurs nerveux. Alex Teklak regrette cependant l'ambiance au sein du staff rouche: "Ce qui se passe avec Deflandre, ce n’est pas très élégant".


1. Lors de Zulte Waregem – Standard, le meilleur joueur a été Anthony Knockaert. “J’ai été le premier à critiquer son attitude mais là, il a eu un comportement irréprochable. Dans le travail défensif comme dans la projection vers l’avant, il a été très bon et il est clairement en train de grandir. Legear a lui aussi été très bon pour exploiter la profondeur. Il a été tranchant sur son flanc gauche et remplit un rôle cohérent par rapport à ce que veut Ferrera.”



2. Dans le jeu, le Standard progresse. “On voit aussi qu’il y eu du travail sur l’alignement défensif mais tant que ce n’est pas encore au point, cette équipe va encore encaisser ce genre de buts. À Zulte, il faut aussi souligner que dans l’axe défensif, Baudry et Diallo ont été épouvantables. Ils ont accumulé les conneries et le Standard aurait pu davantage en profiter.”


3. J’ai trouvé Yannick Ferrera très nerveux. “Il a d’abord gardé le ballon face à Aneke puis s’est fâché sur Leye, qu’il estimait coupable d’avoir laissé traîner la semelle. Cette nervosité s’est en partie transmise à l’équipe. Mais si Goreux et Trebel, exclus, sont les principaux fautifs : ils sont inexcusables. C’est un manque de professionnalisme.”



4. Ce qui se passe avec Deflandre, ce n’est pas très élégant. “Le constat est criant : Yannick Ferrera s’appuie beaucoup sur son nouvel adjoint, Yann Daniélou, et Deflandre est forcé de faire bande à part. Je comprends que Ferrera veuille s’appuyer sur un autre assistant sur le plan tactique. Mais il ne doit pas négliger son staff. Ça devrait se faire autrement.”



5. Avec les qualités qui sont les siennes, le Standard doit accrocher le Top 6. “Le souci, c’est que sous Muslin, puis avec Ferrera à ses débuts, cette équipe a déjà presque grillé tous ses jokers. Elle ne pourra plus se permettre de perdre des points contre les clubs modestes. Anderlecht, Bruges et Gand seront sans souci dans le top 6. Ostende devrait aussi en être. Pour les deux dernières places, il reste cinq candidats : Zulte Waregem, Charleroi, Courtrai, Genk et le Standard. Pour Zulte, à mon avis, ce sera non. Pour Genk, les playoffs 1 sont une obligation pour Maes. Pour Charleroi, cette défaite est vraiment regrettable mais elle confirme que le Sporting a des problèmes face à des équipes non-joueuses…”


6. La prestation de Vanaken est une bonne chose pour... Vazquez. "J’ai trouvé que les Brugeois avaient beaucoup de fraîcheur physique, ce qui leur a permis d’être plus agressifs dans leur pressing en deuxième période. Jankovic a fait une grosse erreur dans ce match : il s’est privé de Verdier, qui pouvait jouer la profondeur, pour faire entrer Veselinovic beaucoup trop tôt. Après, le premier but de Vossen est remarquable et son second illustre très bien le mouvement à nouveau présent dans le jeu brugeois. Le Club a un noyau large et qualitatif. La bonne prestation de Vanaken va tenir Vazquez en alerte : Preud’homme envoie un très bon signal à son meneur espagnol et gère sainement son groupe.”

(Source DH)
avatar
standarmen 6993
Posteur Minime
Posteur Minime

Messages : 303
Date d'inscription : 16/08/2015
Age : 57
Localisation : Dinant

Re: Le débrief tactique de la 17e journée de Pro League

Message par standarmen 6993 le Lun 30 Nov - 13:36

tres bonne analise
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Re: Le débrief tactique de la 17e journée de Pro League

Message par david le rouche le Lun 30 Nov - 17:58

Chaque lundi, DH.be jette un regard tactique et impertinent sur la dernière journée de Pro League. Au menu de cette semaine, entre autres : le coaching payant, un Vanaken de référence, un Nuytinck qui se troue et un Courtrai qui sait enfin où est le but adverse.

Le changement: Tous à l’attaque

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  Le coaching payant n’est pas qu’une légende et la 17e journée de Pro League en est une preuve. Ce week-end, les jokers ont eu la cote. Le choix de lancer Idrissa Sylla et Joseph Akpala d’entrée de jeu a offert la victoire à Besnik Hasi et à Yves Vanderhaeghe. Mais plus que de mettre la bonne personne d’entrée de jeu, il faut être capable de la lancer dans le grand bain en pleine bataille. Felice Mazzu, Cedomir Janevski, Yannick Ferrera et Michel Preud’homme ont fait le coup ce week-end. Avec Mustapha Oussalah à la base du seul but du RMP, Renaud Emond à l’assist et Jelle Vossen double buteur (et impliqué dans un troisième), les T1 ont frappé très fort en posant des choix qui l’étaient tout autant. Felice Mazzu a, lui, relancé son 4-4-2 en alignant un Pollet qui a brisé les lignes et abusé des appels en profondeur après la pause. Le choix n’a pas payé dans les chiffres mais a amené le danger.


Les bons élèves: 
Vanaken et Milicevic

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Hans Vanaken tient son match de référence avec Bruges. En numéro 10, il a eu la liberté dont il aime jouir et dans laquelle il peut exploiter toute sa vista et toute sa qualité de passe. La montée de Jelle Vossen a été un déclic pour l’ancien lokerenois. Les mouvements du numéro 9 lui ont offert une liberté dont il ne peut profiter avec un attaquant plus statique comme Leandro Pereira. Le longiligne meneur de jeu a fait jouer son intelligence dans les trois derniers buts brugeois. Crochet du droit, ouverture du gauche, caviar dans la profondeur et but plein de sang-froid, c’est ce qu’on nomme une soirée pleine. Danijel Milicevic est l’autre meneur de jeu à avoir la pèche dans la tête et dans les pieds. Presque à l’arrêt, le plus Belge des Suisses a été chatouiller la lucarne de Laszlo Köteles des 35 mètres. Le tout à 98 km/h.


Les cancres: Nuytinck et Westerlo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Ses capacités physiques sont supposées être l’un de ses atouts principaux mais Bram Nuytinck a dû oublier qu’en tant que défenseur central, il faut savoir secouer son opposant et anticiper ses moindres mouvements. Sur le premier but louvaniste, il se loupe sur toute la ligne : il est mou au duel, mauvais dans son timing, lent dans sa course et pas assez prompt pour gêner le centre. On excusera cela par un manque de rythme. Le Westerlo de Bob Peeters sentait bon le vent de fraîcheur. L’organisation campinoise était de retour, à l’instar d’une philosophie plus défensive. Mais comme toujours, les détails font la différence. Et la concentration sur les phases arrêtées fait partie des modifications à apporter. 


La stat: Courtrai, enfin plus de deux buts

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Courtrai marque peu et encaisse peu. Enfin, “marquait”, pourrait-on dire. En battant Waasland-Beveren (3-1), les Courtraisiens ont explosé leur quota de buts en le doublant. Un résultat qui met l’équipe sur la voie du spectacle car jamais Courtrai n’avait inscrit plus de deux buts en Pro League cette saison. Le seul gros score des hommes de Johan Walem était un 5-0 face à Olsa Brakel en Coupe de Belgique. Le spectateur neutre n’avait d’ailleurs jamais vu autant de buts au Stade des Éperons d’or depuis le début du nouvel exercice. Une rencontre de Courtrai n’avait été conclue sur quatre buts qu’à une seule reprise : à Zulte Waregem, l’équipe la plus spectaculaire en terme de buts. 


La phrase - 
Vanhaezebrouck : “Les grands comme Bruges et Anderlecht gagnent ici en jouant mal”

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Gand est devenue une vraie grande équipe de Belgique ce week-end. Pourquoi ? Car les Buffalos ont mal joué, ont galvaudé mais ont quand même gagné. C’est ça la force d’un grand club. “Les grands comme Bruges et Anderlecht gagnent ici en jouant mal et en marquant un seul but”, lâchait Hein Vanhaezebrouck. Le coach gantois a ensuite descendu son équipe en appuyant toutes les erreurs du collectif. Mais contrairement au début de la saison dernière, Gand engrange des points même quand l’équipe ne tourne pas. Loin de nous l’idée de pousser les Gantois à quitter leur jeu qui fait tant vibrer la Pro League, il est tout de même bon de noter ce nouveau pas (aussi positif soit-il) franchi en direction du sommet belge.

(Source DH)

Contenu sponsorisé

Re: Le débrief tactique de la 17e journée de Pro League

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 11:32