POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Le débrief tactique de la 19e journée de Pro League

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Le débrief tactique de la 19e journée de Pro League

Message par david le rouche le Mar 15 Déc - 12:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chaque lundi, DH.be jette un regard tactique et impertinent sur la dernière journée de Pro League. Au menu de cette semaine, entre autres : Gobelet boit la tasse, Kosanovic et Daems perdent la patte mais les ailes wallonnes se portent bien.


Le changement: Un mauvais signal pour de Sart

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le Standard mène 2-0 face à Bruges, réduit à 10. Le moment est idéal pour lancer un Julien de Sart qui fait un peu la tête depuis quelques semaines. Tout était donc réuni pour le remettre dans sa zone de confort : en tant que relanceur devant la défense quitte à sacrifier Adrien Trebel un peu plus haut sur l’échiquier durant une fin de match où la possession de balle prime sur les attaques. Yannick Ferrera a pourtant posté de Sart plus haut, dans un rôle de numéro 8 avancé qu’il n’apprécie pas. Monté avec le sourire, le jeune médian n’a pas tardé à tirer la langue. S’il doit se ressaisir pour retrouver confiance en lui, le faire monter à ce poste est lui envoyer un très mauvais signal surtout que Corentin Fioré a, lui, pu profiter de quelques minutes au poste dont rêve l’aîné des de Sart. Comme s’il l’avait dépassé dans la hiérarchie...



Les bons élèves: Les couloirs wallons et belles pattes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Tout se passe dans les couloirs à Charleroi et au Standard. Matthieu Dossevi a tué Boli Bolingoli avec sa vitesse de pointe. De l’autre côté, Jelle Van Damme a retrouvé les jambes de ses 20 ans pour épauler Jonathan Legear. À Charleroi, l’utilisation des flancs était encore plus frappante. Les six occasions franches viennent des ailes. Résultat : deux buts. Un de la droite, l’autre de la gauche. Les tireurs fous ont eux aussi fait parler la poudre. Sofiane Hanni a contrôlé de la poitrine avant d’envoyer un obus en lucarne. Jaloux de ce qui sera l’un des buts de l’année, Milos Maric et Frank Berrier ont répliqué par deux coups francs géniaux. Qui a dit que les pattes étaient plus belles ailleurs ?



Les cancres: Gobelet, Kosanovic et Daems

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Merveille Gobelet a bu la tasse. Parti à la chasse aux papillons à quelques mètres de son petit rectangle, le gardien de Waasland-Beveren, impeccable jusque-là, est tout simplement passé en dessous du ballon. Quand le cauchemar de tout gardien devient réalité. Milos Kosanovic, un autre homme en vue ces dernières semaines, est passé au travers dans son exercice favori : les coups francs. Directs ou indirects, tous étaient loupés. Certains finissant au-dessus du toit, d’autres au poteau de corner. Dur, dur d’être le défenseur le plus convoité de Pro League . Même un vieux briscard comme Filip Daems peut parfois vivre des jours sans. Ballon posé au point de penalty, il avait tout en main, lui grand spécialiste en la matière, pour offrir trois unités inespérées à Westerlo. La barre en a décidé autrement. “Ce n’est que mon deuxième raté de ma carrière” , confiait-il. Et il arrive au pire moment.



La phrase - Canesin : “Je devais jouer sur N’Sakala” 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Le pauvre Fabrice N’Sakala s’est fait manger durant 90 minutes. Yves Vanderhaeghe avait été clair dans ses consignes :
“Vous poussez sur leur côté gauche.” Considéré comme plus faible que la paire Gillet-Kara, c’est le duo N’Sakala-Deschacht qui était ciblé par les flèches ostendaises. C’est même carrément entre les deux hommes que la magie se produisait. Frank Berrier lâchait le ballon dans la profondeur, Brecht Capon fonçait vers le couloir et Fernando Canesin filait dans l’espace. Le côté gauche de la défense mauve était perdu car en infériorité numérique. “Je devais jouer sur N’Sakala car je savais qu’il y aurait des espaces dans son dos , confiait Fernando Canesin. Nous le mettions en situation de deux contre un ou de trois contre deux.” 



La stat: Bruges et les coups francs indirects

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Pour la troisième fois cette année, Bruges a encaissé sur coup franc indirect. Une statistique qui fait de lui la seconde plus mauvaise défense de Pro League sur ce genre d’action. Seul Westerlo, qui en est à un total de 40 buts encaissés, fait pire. Sur ses 20 buts pris, 15 % proviennent de ce genre de phase. Un défaut à surveiller côté brugeois car l’alignement défensif au moment du centre tendu d’Anthony Knockaert est très pauvre. Oscar Duarte se fait piéger par son propre manque de rigueur en couvrant non seulement Jelle Van Damme mais toutes les autres tours liégeoises venues mettre du poids dans le rectangle.

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 21:42