POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


Kums comme Iniesta, Xabi Alonso et Witsel

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

Kums comme Iniesta, Xabi Alonso et Witsel

Message par david le rouche le Ven 9 Oct - 18:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sven Kums est l’un des meilleurs médians des deux premiers matches de Ligue des Champions.


Il aura fallu près de dix ans pour que la Belgique saisisse le talent de Sven Kums. Pas jugé à sa juste valeur, voire dénigré depuis qu’il a intégré le noyau pro du RSCA à 18 ans, Sven Kums a mis tout le monde d’accord avec sa première sélection chez les Diables.
Sa présence dans la liste du sélectionneur national est loin d’être volée.
En championnat, Sven Kums est l’un des meilleurs à son poste. Précis, tranchant, astucieux et souvent brillant, le Dilbeekois est parvenu à répéter ses performances au plus haut niveau : en Ligue des Champions.

Les rencontres du numéro 14 gantois ne sont pas passées inaperçues. À la baguette, il a dicté le jeu des Buffalos avec précision et détermination. Le barreur local est d’ailleurs impliqué sur les deux buts de son équipe via deux passes décisives millimétrées. Deux assists qui font de lui le meilleur médian (NdlR : dans la liste arbitrairement composée de plusieurs des meilleurs médians axiaux de la C1) dans ce domaine.
Des gars comme Marco Verratti, Paul Pogba ou Cesc Fabregas n’ont offert qu’un but à leurs équipiers en deux rencontres. Les autres, comme Andres Iniesta, Xabi Alonso ou Luka Modric, n’ont pas encore délivré le moindre assist. Le registre dans lequel il brille le plus est moins visible mais peut-être encore plus crucial pour son équipe. Si Sven Kums est loin d’être un médian défensif d’interdiction, il balaie le terrain derrière la ligne offensive de son équipe. Avec six tacles par matches, il domine largement ses autres concurrents. Même Nainggolan, qui possède un profil moins artiste que les autres, ne peut le concurrencer. Maxime Gonalons, bien plus défensif que Kums, en est à cinq tandis que Witsel tourne à 4,5 tacles de moyenne.

Morgan Schneiderlin, réputé comme étant l’un des tacleurs leurs plus brillants de Premier League, rend deux tacles par match au Belge. Ses incroyables statistiques en terme de longs ballons sont dues à Hein Vanhaezebrouck et à son système de jeu si spécifique. Véritable point d’appui en possession de balle, Sven Kums a pour tâche de faire basculer le jeu d’un flanc à l’autre dès qu’il le peut.

En Ligue des Champions, il le fait toutes les 8 min 30. Les autres statistiques ne le voient plus dominer ses compères, mais il est loin d’être largué. Si Marco Verratti, l’arracheur de ballon du PSG, intercepte le cuir quatre fois par match, Sven Kums (une interception par match) fait, lui, jeu égal avec Schneiderlin et domine Witsel, Fabregas ou encore Yaya Touré. Andres Iniesta est un modèle pour Kums et pourtant le Gantois ne doit pas lui envier ses chiffres.
Dans la plupart des domaines (passes clés, pertes de balle, dégagements, etc.), il fait aussi bien que lui ou presque. Sa précision à la passe est le point le plus négatif de sa ligne de stats. Ses 83,8 % de passes réussies sont loin d’être exécrables et peuvent être expliquées par ses prises de risque mais font pâle figure à côté de Marco Verratti qui réussit 10 % de passes en plus que lui et qui fait tourner le cuir près de deux fois plus souvent que lui. Marco Verratti est d’ailleurs le seul à surpasser le Belge selon les moyennes du site whoscored.com. L’Italien obtient une note globale de 8,14/10 tandis que Sven Kums le talonne avec un magnifique 7,89/10. Ses concurrents chez les Diables, Axel Witsel (7,42) et Radja Nainggolan (6,96), sont loin derrière.

Statistiquement supérieur à Steven Defour


Sven Kums a été choisi au profit de Steven Defour. La raison était simple et logique selon Marc Wilmots : le Gantois est plus en forme. Les chiffres des deux hommes sur la scène européenne en témoignent, tout comme leur moyenne respective (7,89 pour Kums contre 6,68 pour Defour). Sven Kums domine largement son désormais concurrent pour une place en équipe nationale dans de nombreux domaines et principalement au niveau défensif. Comme lorsqu’on le compare avec les autres médians de la scène européenne, Sven Kums perd son duel avec Steven Defour au niveau de son passing. L’Anderlechtois réalise deux fois plus de key passes que le Gantois et est près de 3 % plus précis que son homologue. Il faut tout de même préciser que Kums a affronté Lyon et le Zenit alors que Defour a joué Monaco et Qarabag.

"Iniesta est un exemple"


Sven Kums a une qualité que les Diables n’ont pas: "Je joue en une ou deux touches"
Sven Kums (27 ans) se sent visiblement à l’aise entre toutes les vedettes. Mais pas question pour lui de planer. Comme quand on lui a dit que sur Twitter, il avait été comparé à Iniesta. "Son niveau est un peu trop haut pour moi", estime Sven Kums.

Mais n’est-ce pas un exemple pour vous ?
"Si ! J’admire Iniesta et je regarde bien son jeu pour encore devenir meilleur."

Que pouvez-vous apporter à cette équipe nationale ?
"Je suis quelqu’un qui joue en une ou deux touches, qui essaie d’accélérer le jeu et qui reste toujours calme."

Comment s’est déroulée votre intégration ?
"Je suis un introverti, donc je suis resté modeste pendant les premiers jours. Maintenant, je me sens intégré. À table, je suis avec les Flamands comme Mertens et Vertonghen."

Sentez-vous que vous avez le niveau aux entraînements des Diables ?
"Je sens que le jeu va plus vite. Mais c’est mon jeu de jouer vite. Donc, ça va bien. Je veux me montrer le plus possible à l’entraînement. Et si je reçois du temps de jeu, ce serait magnifique."

N’avez-vous pas été sous-estimé dans le passé ?
"Au début de ma carrière, je n’étais pas le joueur que je suis maintenant. À Heerenveen, j’ai peut-être été sous-estimé, parce que nous avions vraiment une bonne équipe."

Le fait d’être international A doit vous donner des sentiments de revanche.
"Pas du tout. Je sais que j’ai dû progresser beaucoup. Un de mes points faibles était ma morphologie. J’ai fait beaucoup de travail musculaire pour être le joueur que je suis aujourd’hui."

Cela vous a fait quoi de retourner à Neerpede, où vous avez été formé de vos sept à vos dix-sept ans.
"C’est devenu un magnifique centre de formation. Je n’étais jamais allé dans le nouveau complexe. Je ne reconnais plus que quelques terrains."

Les chanteurs ont été applaudis


Ils n’y ont pas échappé, les quatre nouveaux : mercredi soir, Kums, Depoitre, Sels et Cavanda ont dû chanter leur chanson en guise de baptême. Kums a chanté Het is een nacht de Guust Meeuwis, Sels Laat de zon in je hart de Willy Sommers. Depoitre et Cavanda ont chanté des chansons françaises. Les quatre ont été très applaudis.

(Source DH)

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 11:34