POUR DES "PTITES" INFOS JOURNALIERES,CONSULTEZ LE FIL D'ACTUALITES TWITTER A GAUCHE DU FORUM.
SUR LE "PORTAIL",CLASSEMENTS DES DIFFERENTS CHAMPIONNATS EN EUROPE.

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 17 le Dim 9 Aoû - 22:51

Les Fous sur Twitter.


"Nainggolan n’est pas un numéro 6"

Partagez
avatar
david le rouche
Posteur Scolaire
Posteur Scolaire

Messages : 1782
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 40
Localisation : Corbais

"Nainggolan n’est pas un numéro 6"

Message par david le rouche le Mer 14 Oct - 10:54


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Notre consultant ne voit pas Radja Nainggolan comme le simple remplaçant d'Axel Witsel. Plus largement, il revient sur la campagne de qualifications à l'Euro 2016 des Diables rouges. C'est du tac au tac avec Teklak.


1. "Depuis le Mondial, tout le monde est plus exigeant avec les Diables" "En fait, durant la campagne qualificative pour le Brésil, cette équipe était vue par le prisme de ses prestations collectives et de ses résultats. Mais depuis, les joueurs ont presque tous progressé dans leurs clubs. Eden Hazard a été élu meilleur joueur de Premier League, Kevin De Bruyne a été meilleur joueur de Bunsdeliga et meilleur passeur d’Europe, Benteke a été transféré pour 46 millions à Liverpool… Dès lors, beaucoup regardent désormais cette équipe par le prisme de ses invididualités. D’où cette exigence légitime."


2. "Face à la suffisance du groupe, Wilmots a très bien réagi" "Notre groupe était très abordable. À part la Bosnie et le pays de Galles qui pouvaient nous poser des problèmes, il ne fallait pas de plan tactique élaboré pour battre les autres équipes. Cela a dû jouer dans la tête des joueurs. Ils sont tombés dans une certaine suffisance. Surtout en septembre dernier à Chypre, à l’exception de De Bruyne. En voyant ça, je peux vous dire que Wilmots l’a eu mauvaise ! Avec les blessures de Lombaerts et de Kompany et vu la faiblesse d’Andorre, le timing était donc idéal pour reprendre plusieurs joueurs de Pro League. Wilmots a voulu envoyer un signal fort à son groupe. Le sélectionneur a pourtant souvent affirmé que le niveau du championnat était faible. Mais en y reprenant quand même des joueurs, il a fait savoir à ses cadres qu’ils ne pouvaient se reposer sur leurs lauriers. C’était très bien vu de la part de Wilmots."



3. "Depoitre, Kums, Lukaku et Meunier ne sont pas des bouche-trous" "Ils ne sont pas qu’un simple message au groupe. Depoitre, par exemple, représente une bonne doublure pour Benteke. Il est fort dos au but. Dans ce contexte, je comprends que Lukaku n’ait pas été titularisé contre Andorre. Car il aurait dû jouer dos au but, dans un registre dans lequel il n’est pas à l’aise. Il aurait risqué beaucoup, vu son problème de confiance en équipe nationale. Lukaku et Meunier représentent aussi des solutions intéressantes. On ne peut pas aller à l’ Euro sans des alternatives plus offensives pour doubler Alderweireld et Vertonghen."


4. "Je ne comprends d’ailleurs pas le faux procès que l’on fait à Witsel" "S’il ne joue pas de manière offensive, c’est parce qu’il suit les consignes. Il doit être celui qui pense à défendre pendant que les autres pensent à attaquer. Et c’est le plus à même de remplir cette tâche, qui n’est pas faite pour Nainggolan ou Fellaini. Je ne vois pas Nainggolan comme un numéro six. Il n’est pas le remplaçant de Witsel. Parce qu’il est naturellement attiré vers l’avant pour aller presser l’adversaire. À la Roma, il évolue avec l’un des meilleurs médians défensifs du monde, en la personne de De Rossi, avec lequel il est très complémentaire."


5. "Les Diables manquent cruellement d’une chose : le pressing vers l’avant" "Quand un adversaire refuse le jeu, il faut aller le chercher très haut, pour provoquer une perte de balle qui sans cela n’arrivera pas, car l’équipe d’en face ne prendra aucun risque près de son but. Or, pour déclencher un pressing face à un adversaire passif, Nainggolan, c’est du pain béni ! On ne peut pas le faire sur un match entier, mais par exemple dans le premier quart d’heure. Et dans ce cas-là, si on mène, on devient redoutable car la Belgique a d’excellents contre-attaquants. Pour gagner un grand tournoi, nous ne pouvons pas seulement être cyniques. Il faut à la fois gagner salement, mais aussi, par moments, développer du beau jeu. Comme l’a très bien montré l’Allemagne au Mondial."


6. "Du temps, Wilmots en a assez." "En tant que jeune entraîneur, Marc Wilmots connaît un développement moins rapide en sélection que s’il évoluait en club. C’est logique : il a moins de matches sur une année, et donc moins d’occasions de commettre des erreurs. Mais il est désormais en place depuis plus de trois ans. L’argument du manque de temps pour mettre des choses en place va commencer à ne plus être valable. Avec les stages et les préparations, Marc Wilmots a le temps de mettre des choses en place, comme ce pressing haut."

(Source DH)



    La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 22:37